Véran, l’innocent aux mains pleines…

En septembre nous apprenions du gouvernement lui-même qu’il a fermé définitivement 5758 lits en 2020. Aujourd’hui, le président du conseil scientifique, le professeur Delfraissy fait état « d’un pourcentage important de lits fermés, chiffrés à environ 20% ». C’est dans ce cadre-là, qu’à lieu la mobilisation contre la fermeture du service des urgences de l’hôpital de Givors la nuit, pour la défense de l’hôpital et le droit d’accès aux soins à la population, où plus de 200 personnes étaient présentes le 08 novembre.

Voici quelques exemples dans le Rhône qui indiquent le chaos qu’instaure le gouvernement dans les établissements hospitaliers :

  • Urgences de St Chamond comme celles de Givors ferment la nuit par manque de personnel, tout le mois de novembre (idem Ligne SMUR Voiron-38)
  • Aux HCL :
    • HFME : réorientation des hospitalisations faute de lits
    • Lyon Sud : fermeture de la chirurgie pour redéployer les personnels dans d’autres services
    • Neuro-cardio : 29 lits de fermés en neurochirurgie, 5 blocs opératoires sont fermés sur 10 par manque d’IBODE et d’IADE
    • 5 lits de réa neuro fermés par manque de personnel
  • Au VINATIER, après avoir fermé définitivement 150 lits en mars 2020 :
    • Fermeture de 2 unités de longue évolution soit 50 lits
    • Fermeture de 8 lits sur 12 lits existants en pédopsychiatrie pour les enfants de 6 à 13 ans.

Il s’agit là de fermetures en lien avec le « projet médical d’établissement » et non en lien avec le manque de personnel !

  • DESGENETTES, suppression de plus de 300 postes.

Ce constat est le même de partout en France. Il s’agit d’une politique générale de nationale de destruction de l’hôpital public. Aux fermetures de lits liées aux restructurations s’ajoutent aujourd’hui, celles imposées par le manque de personnel. Avec l’obligation vaccinale, le gouvernement a suspendu plus de 20 000 soignants. Véran, les ARS, les Directions d’établissement s’appliquent avec beaucoup de zèle à détruire les lits et les services et à supprimer des postes.

« Il manque du personnel dans les services » : Réintégrez les suspendus ! Le gouvernement maintient plus de 18 000 soignants suspendus alors qu’ils veulent travailler !

« L’hôpital manque d’attractivité. Les nouvelles grilles indiciaires sont parues » : Payez-nous ce que vous nous devez ! Les nouvelles grilles sont officiellement parues et nous n’avons rien eu sur la paye d’octobre, notamment pour les AS et AP qui passent en catégorie B !

Les manifestations qui se multiplient dans les départements comme dans le Rhône montrent que le personnel et la population n’acceptent pas les attaques menées contre l’hôpital public :

  • 500 manifestants le 21 octobre pour défendre l’hôpital de Bailleul
  • 1 000 manifestants le 23 octobre à Guingamp
  • 300 manifestants le 27 octobre contre la fermeture des urgences de l’hôpital d’Ambert
  • 200 manifestants le 27 octobre de l’hôpital de Draguignan rassemblés pour défendre les urgences
  • 200 manifestants le 28 octobre à l’hôpital de Blois où s’est rendu Véran
  • Le 8 novembre à Givors contre la fermeture des Urgences

A Mayenne, le 9 octobre, près de 4 000 manifestants ont dit NON avec détermination avec leur organisation syndicale FO au projet de l’ARS de fermeture de la chirurgie, de la surveillance continue et du transfert des activités vers Laval. Suite à cette mobilisation, ils ont décidé de monter à Paris devant le ministère le samedi 04 décembre pour affirmer ensemble nos revendications :

  • Plus aucune fermeture de lit, plus aucune fermeture de service, réouverture de tous les lits fermés
  • Réintégration immédiate des suspendus, arrêt des sanctions contre les personnels
  • Mise en stage immédiate de tous les contractuels
  • Dégel de la valeur du point d’indice
  • Augmentation générale des salaires

Pour sa part, le Groupement Département FO du Rhône se saisit de cette initiative et indique d’ores et déjà que nous serons à Paris le 4 décembre, et invite les syndicats à organiser des assemblées générales locales de personnel pour discuter de cette initiative et à organiser dès aujourd’hui la montée à Paris.

TOUS A PARIS, SAMEDI 04 DECEMBRE !

Devant le ministère pour la défense des lits, des services, des effectifs

Et du droit à l’accès aux soins pour tous !

Previous Allocution du chef de l’Etat : FO s’exprime.

Contactez-nous

Adresse

214 avenue Félix Faure
69003 LYON

Horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h30 et
de 13h00 à 16h30

Union Départementale Force Ouvrière du Rhône © 2021. Tous droits réservés